Quelles sont les étapes nécessaires à l’installation d’un tunnel de forçage ?

Connu sur le nom de tunnel de jardin, le tunnel de forçage est un dispositif de protection de culture. On en a recours la plupart du temps pour améliorer le rendement des plantations. Mais pour avoir un bon résultat, il est indispensable de savoir l’installer. Comment bien implanter son tunnel de forçage pour une culture réussie ?

Commencer par mettre des arceaux

L’installation d’un tunnel de forçage commence par la mise en place d’arceaux par-dessus les planches de culture. C’est l’une des tâches à réaliser en première position. Pour cela, il faut avoir un arceau en moyenne tous les 80 cm. Ceux qui veulent monter un tunnel de forçage de 3,5 mètres doivent avoir au total 5 arceaux. 

Pour un tunnel de 10 mètres, il faudra utiliser 12 ou 13 arceaux. Sinon, notez que l’implantation des arceaux dans le sol est un jeu d’enfant.   Pour réussir, il faudra respecter le parallélisme avec la ligne initiale en tâchant de planter ses arceaux à environ 20 cm de profondeur. 

Bien fixer le film 

Après avoir implanté les arceaux, la suite consistera à fixer correctement le film. Ici, l’objectif est de déplier le film de forçage, puis de le disposer au-dessus des arceaux et le tout est joué. 

Mais, il est utile de veiller à ce qu’une longueur dépasse suffisamment les arceaux qui sont disposés aux extrémités. Après cela, ce sont les clips que l’on doit chercher à sécuriser. On aura tout simplement besoin de 3 clips par arceaux. Un de chaque côté et un autre juste en haut.

Monter tout le dispositif

Pour monter son tunnel de forçage, il suffit de rassembler les bouts de film qui dépassent les arceaux à chaque extrémité. La réunion peut se faire avec une ficelle ou un élastique afin de fermer son tunnel. Si l’on veut que le tunnel soit plus solide, il faut bien attacher le tout aux piquets plantés dans le sol. 

Une méthode alternative au besoin

Hormis les tunnels de forçage à monter soi-même, il est aussi proposé d’autres méthodes de forçage qui peuvent être utiles. Il y a la serre tunnel accordéon Easytunnel. Elle joue le même rôle. La seule différence est que le film de forçage est commercialisé prémonté aux arceaux pour faciliter l’installation. 

Avec cette solution, le tunnel remplira sa fonction d’accompagnateur de cultures hâtives ou de prolongement de culture de légumes. Ceux qui envisagent de cultiver des fruits et légumes plus volumineux (jusqu’à 2 mètres de haut) peuvent choisir des serres de jardin.

Ce dispositif est réputé pour servir de gros tunnels de forçage. Il est bien possible de faire appel à un spécialiste afin de mieux s’orienter sur le choix du dispositif approprié. Cela permet d’éviter le gaspillage de temps et de ressources.